Les problèmes principaux de l’orthographe anglaise Essay

Les problèmes principaux de l’orthographe anglaise

Cela fait longtemps que la langue écrite attire l’attention des linguistes. Le problème du rapport entre la langue écrite et parlée existe depuis des siècles et il n’est toujours pas complètement résolu. Depuis l’époque de Platon, les linguistes tendent à penser que l’orthographe est importante mais secondaire, elle représente plutôt un complément de la langue. On trouve souvent dans la littérature une métaphore de l’orthographe en tant qu’un vêtement, ou plutôt qu’un travestissement. D’après N. Catach : “C’est précisément parce qu’elle est avant tout une technique et un outil quotidien, qu’il faudrait que cette technique soit opératoire, rapidement et aisément maniable“. Malheureusement ce n’est pas le cas de toutes les langues. Dans certaines langues, y compris la langue anglaise, l’histoire de la langue en résultat des conditions externes (l’influence des autres langues, de leurs alphabets) et internes (l’absence ou présence des réformes de standardisation, les changements phonétiques ou autres) mène à la séparation considérable de la langue parlée (la langue naturelle) et de la langue écrite (la langue conventionnelle ou l’orthographe).

We Will Write a Custom Essay Specifically
For You For Only $13.90/page!


order now

Et dans ce cas-là, l’orthographe n’arrive plus à accomplir sa fonction principale, c’est-à-dire à représenter visuellement le phénomène sonore. L’orthographe anglaise “défective“ est un produit historique anthropogène. La différence importante entre le niveau écrit et le niveau parlé de la langue s’explique par le fait que les phonèmes de l’anglais ont subi beaucoup de changements depuis le XV siècle et cela a provoqué des transformations du système sonore de la langue, mais en même temps l’orthographe (qui est plus conservative, et tend à la pérennité) a continué à préserver son ancienne forme, à l’exception de quelques changements insignifiants. Et cet état de la langue a été standardisé avant d’être régularisé. Contrairement à l’anglais, les autres langues avec les mêmes problèmes ont subi des changements intentionnels pour rapprocher l’orthographe et le système sonore (pour être plus proche du modèle idéal d’une langue avec un seul graphème pour chaque phonème).

Actuellement, la langue anglaise est reconnue pour ces problèmes uniques d’orthographe. Son orthographe traditionnelle ressemble plus à un déguisement qu’à un guide de la prononciation. En comparaison avec d’autres systèmes orthographiques avec la même écriture latine, le code pour l’orthographe traditionnelle anglaise est complexe, irrégulier et incohérent. L’alphabet original de cette langue complété par les voyelles grecques, modifiée par les runes et les signes latins, puis par les signes français, a graduellement formé un système de 26 lettres, qui ne sont, bien sûr, pas capables de transmettre toute la variété des sons. C’est pourquoi, pour transmettre les 21 phonèmes voyelles et 25 phonèmes consonants dans la graphie il y a 22 monographes, 12 digraphes et 4 trigraphes, et certains digraphes et trigraphes sont remplacés par les consonants doubles (ss, gg, nn, etc.).

Le problème principal de l’orthographe anglaise est sa surabondance en options graphiques. Le nombre des formes graphiquement correctes dépend de la longueur d’un mot. Un mot de quatre lettres peut être écrit de 10 000 manières différentes, et seulement une variante de ces 10 000 est orthographiquement correcte. Dans la plupart des langues avec une orthographe bien régularisée et simplifiée, la plupart des mots avec quatre lettres ont une seule forme orthographique correcte. Dans ces langues, si le mot est bien prononcé, il peut être facilement écrit. En anglais pour rendre le phonème /u:/ il existe au moins 29 variantes orthographiques : e.g. rule, flue, fruit, maneuver, group, shrewd, ruby, troupe, through, wooed, ooze, rheumatism, move, canoe, moon, bruise, two, do, tomb etc. Et cela est typique pour beaucoup de phonèmes anglais (par exemple, beaucoup de problèmes apparaissent avec le son court /u/ : toutes les formes graphiques pour lui (oo, u, oul, ou, o) représentent en même temps les formes graphiques d’autres sons : spook /u:/, flood /^/, shoulder  /?u/, cloud /au/, country /^/, women /i /, etc.).

La langue anglaise demande de 40 à 50 signes ou graphèmes pour pouvoir représenter 44 phonèmes, mais dans l’alphabet il y a seulement 26 caractères romains. C’est pourquoi il y a autant de solutions individuelles pour récompenser la déficience en graphèmes. Cela explique l’existence d’une grande quantité de digraphes  pour représenter tous les phonèmes (e.g. le graphème –th- peut rendre deux phonèmes (/ð/ et /?/). Ou par exemple, pour distinguer deux sons e ouvert et fermé dans l’anglais du moyen âge dans led et sed, on était obligé de recourir aux combinaisons de lettres (lead et seed). Il y a trop de combinaisons de lettres en anglais et cela pose un problème pour l’apprentissage de l’orthographe, surtout s’il n’y a pas de règles exactes fixes de l’utilisation d’une ou d’une autre combinaison de lettres  (e.g. ei ou ie in : deceive, receive, believe, receipt). Pour rendre le son /i:/ il n’y a pas de règles orthographiques cohérents : ee – meet, ea – tea, e-e – eve, e – she, i-e –police, ie – believe, ei – deceive, ey – key, debris C’est le deuxième problème de l’orthographe anglaise.

(Le troisième problème de l’orthographe anglaise est lié aux consonants doubles, ils provoquent la plupart des erreurs orthographiques, car leur utilisation n’est pas toujours logique. Les consonants doubles sont normalement utilisés pour indiquer la voyelle courte dans une syllabe stressée : tinny – tiny. Mais souvent il y a des mots qui ont des consonants doubles injustifiés à la fin : if – stiff ; bus – fuss ; role – poll, etc. Certains mots désobéissent le doublement des consonants : apple, bubble, tussle, mais chapel, rustle, double, etc. Il n’y a non plus de règle quand on doit préserver ou omettre les consonants doubles dans les mots composés: fill, full – fulfill, beautiful ; well – welfare, farewell.

Un autre problème est l’existence parallèle des deux orthographies différentes de l’anglais : britannique et américaine qui doivent leur existence à la réforme de l’orthographe effectué aux Etats-Unis. Cela peut paraître bizarre mais actuellement il n’y a pas beaucoup de mots qui ont la forme orthographique différente dans les deux variantes. Sous l’influence de l’anglais américain en anglais britannique il y a une fixation des deux formes orthographiques possibles dans l’anglais pour distinguer la sémantique de quelques notions (e.g. program des ordinateurs et programme de TV et de Radio ; meter comme un outil pour mesurer et metre pour l’unité de longueur, timber (wood) et timbre (la qualité du son), etc.

Encore un autre inconvénient de l’orthographe anglaise est issu d’une fausse étymologie qui a fixé les changements orthographiques dans la langue et qui complique l’apprentissage de la langue aux étapes suivantes. Par exemple cela concerne les consonants (souvent ils ne se prononcent pas) ajoutés à certains mots empruntés du français pour les rapprocher des mots latins originaux: debt (dette – debitum), doubt (doute – dubito), subtle (sotil – subtilis), etc. ou receipt, island, adventure, advice, etc.

Certains linguistes pensent que l’anglais a besoin d’un réforme de l’orthographe pour la rendre plus régulière, plus compréhensible, plus cohérente afin d’augmenter le nombre de gens qui savent lire et écrire, mais il y en a ceux qui s’opposent, car l’orthographe exprime l’histoire de chaque mot et en la touchant on risque de violer la structure de plus ou moins autonome de la langue. En outre, l’orthographe a aussi pour but la préservation de la liaison des générations. Dans ce sens-là on peut briser cette liaison en résultat des actions brusques par rapport à l’orthographe. Mais on ne doit pas surestimer l’importance de l’orthographe par rapport à la langue parlée, car c’est la langue parlée qu’on acquiert en premier, et l’orthographe est un système secondaire qui a les fonctions qu’elle doit accomplir avec la plus grande exactitude possible.

 

x

Hi!
I'm James!

Would you like to get a custom essay? How about receiving a customized one?

Check it out